samedi 8 novembre 2008

De la richesse

Dire que l'argent ne tombe pas du ciel est une évidence, mais d'où vient-il alors ?

Bah on gratte le dos de la planète/l'humanité, on transforme et/ou vend la récolte puis on remet sur la table toute ou partie du produit afin d'en extirper un maximum d'intérêts. Et voilà, nous sommes riches ; en principe.

En simplifiant, il y a donc trois sources capables de générer des richesses :

  1. Providence.
  2. Travail.
  3. Argent.
Alors pourquoi ce trio qui a si bien fonctionné pendant des années semble aujourd'hui s'essouffler ?

Providence est toujours là, celle d'hier n'est pas celle d'aujourd'hui et sera encore différente demain.
Travail évolue, il ne viendrait à l'idée de personne de l'écarter au péril de sa propre survie.
Argent, on n'a jamais autant entendu parler de milliards et on sait qu'ils rapportent toujours plus quand ils s'affichent en négatif.

J'ai ma petite idée sur la question. Elle est loin de ce que l'on nous dit et je ne pense pas qu'il faille aller chercher systématiquement des malversations sur le seul plan de la finance pour justifier la situation déplorable dans laquelle nous-nous trouvons.
Tout est une question d'équilibre, il suffit de savoir à quel taux chacune de ces trois sources de bénéfices peuvent participer à l'enrichissement, et donc au confort de l'humanité, plutôt que de préférer uniquement ce qui est en apparence du meilleur rapport. Un tabouret à trois pieds a le gros avantage de pouvoir pencher sur une base accidentée sans ne jamais être bancal, retirez un pied et il se casse la gueule. Il ne viendrait jamais à l'idée pour chef d'entreprise d'appuyer toute la stabilité de sa société sur un seul et unique client.

Perso, je ne crois pas à la possibilité de "moraliser" des marchés qui, dans leur forme actuelle, ignorent ou feignant d'ignorer, l'origine des capitaux qui leurs sont confiés.

2 commentaires:

kitt67 a dit…

Tu en as oublié une. Ce n'est pas un trio mais un quartète. Il y a aussi le loisir car quand je vais faire joujou au bois de boulogne, je ne travaille pas, je m'amuse :D

Didier, a dit…

Ah, et tu payes en liquide... :))

Au passage, j'ai commenté sur ton blogspot et mon comm' à disparu ?? :-/
je vais de ce pas réessayer.